Publications

OSS
978-9973-856-75-3
2013

Depuis sa création en 1992, l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a focalisé son intervention sur le développement et la mise en place de systèmes d’observation, d’alerte précoce et de suivi  évaluation des programmes d’action environnementaux.

L’Organisation a été précurseur en matière de surveillance écologique à long terme grâce à son réseau ROSELT/OSS. La méthodologie et les outils développés dans ce cadre permettent une évaluation de la vulnérabilité des écosystèmes et des populations de sa zone d’action et de prévoir les risques et les mutations environnementales afin d’en atténuer les impacts.

La présente synthèse régionale «écologie», appuyée par de nombreux documents (cartes, graphiques et données chiffrées pertinents) a été réalisée à partir des résultats de la surveillance environnementale à long terme dans 15 observatoires de la zone circum saharienne. Elle donne un aperçu de leurs caractéristiques biophysiques et décrit l’évolution de leurs états sur la base d’une méthodologie axée sur l’utilisation d’indicateurs développés par l’OSS et ses partenaires.

ROSELT
Synthèse régionale Ecologie
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
978-9938-856-89-0
2016

L’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) est une organisation intergouvernementale internationale créée en 1992 et basée à Tunis (Tunisie).

Il est spécialisé dans la surveillance environnementale et la gestion des ressources naturelles. L’organisation travaille dans la région sahélo-saharienne du continent africain.

Les principaux thèmes traités sont liés aux défis auxquels fait face cette région vulnérable : dégradation des terres, désertification, sécheresse et impacts du changement climatique sur les écosystèmes et les populations.

BRICKS
La Grande Muraille Verte
Surveillance environnementale et biodiversité
Plaidoyer
OSS
978-9973-856-37-1
2009

La nature est un « bien public mondial » dont la saine gestion est l’affaire de tous. Ses ressources sont cependant limitées, en particulier en zones sèches, où elles sont la principale source de vie, ou de survie, des populations : nourriture, bois de chauffe, eau douce…

Les travaux du réseau d’observatoires de surveillance écologique à long terme (ROSELT/OSS) au cours de ces dix dernières années montrent déjà, dans les sites observés au circum-Sahara, du fait des activités anthropiques et du réchauffement planétaire, un changement de l’utilisation des sols, une fragmentation du paysage et une réduction de la diversité biologique. 130 espèces végétales sont menacées dans les observatoires d’Afrique du Nord et 22 dans les sites ouest-africains. Et pourtant la flore du circum-Sahara comporte des ressources génétiques particulières qui se sont à la longue adaptées à l’aridité croissante de la région et à diverses activités humaines : pâture, agriculture pluviale, cueillette et coupe de bois. Certaines variétés végétales possèdent même des caractéristiques génétiques utilisables dans le monde entier. Le mil issu d’espèces sauvages sahéliennes par exemple, ou le cenchrus cilié utilisé comme fourrage. Ce patrimoine représente une base potentielle pour le développement local des zones sèches, en particulier en Afrique. Un patrimoine à suivre et à évaluer régulièrement.

C’est la mission du réseau ROSELT/OSS : développer des méthodologies harmonisées de collecte et de traitement des données pour évaluer les changements environnementaux – désertification ou dégradation des terres, changement climatique et modification de la biodiversité – et fournir des outils d’aide à la décision pour améliorer la gestion des terres sèches, fragiles, et permettre le maintien des populations.

ROSELT
Indicateurs écologiques du ROSELT/OSS
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
9973-856-13-9
2004

Le présent document vise à renseigner « la partie écosystème » en proposant une démarche conceptuelle et méthodologique d’élaboration des indicateurs de changements environnementaux à long  terme, qui se manifestent au niveau des écosystèmes ou systèmes biophysiques, notamment par l’utilisation et la valorisation des séries historiques  de données écologiques disponibles sur les observatoires.

L’objectif de ce document est de présenter une approche ROSELT/OSS d’élaboration des indicateurs des changements écologiques, en tenant compte des approches internationales en la matière. la démarche conceptuelle et méthodologique présentée, basée sur l’étude de la biodiversité végétale, vise à identifier et valider les indicateurs de la biodiversité et des changements écologiques à long terme.

ROSELT
Indicateurs écologiques ROSELT/OSS
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
978-9973-856-39-5
2013

Le Maghreb est une région où le climat est dominé par l’aridité et où la pluviométrie annuelle moyenne est faible et fluctuante. Il a connu, au cours du dernier siècle, plusieurs épisodes de sécheresse persistante parfois sur plusieurs années, avec des retombées économiques non négligeables. L’insuffisance d’eau affecte d’abord le secteur agricole, qui dépend directement de la pluviométrie, et occupe une superficie importante au Maghreb. Les populations, surtout rurales, sont souvent les premières à trouver des difficultés à satisfaire leurs besoins en eau potable, et à nourrir leur famille et leur bétail, les sécheresses entraînant en général une augmentation des prix des produits agricoles.

Phénomène complexe auquel les pays d’Afrique du Nord sont particulièrement sensibles aujourd’hui, et plus dans le futur selon les conclusions du Groupe intergouvernemental des experts sur l’évolution du climat (2007), la sécheresse est un risque naturel dévastateur et insuffisamment compris. Même si quelques initiatives ont été prises pour gérer les épisodes de sécheresse, il n’existe pas de réels systèmes d’alerte précoce dans les pays maghrébins, faute de moyens et d’informations adéquates. Les actions menées jusque-là sont réactives, fragmentaires et non intégrées. Qu’est-ce qu’une sécheresse ? Quelle est sa typologie ? Ses caractéristiques au Maghreb ? Quelles dispositions sont prises au niveau national pour y faire face ? Quelles sont les lacunes et insuffisances des structures existantes en charge de la gestion de ce phénomène ? Quelle méthodologie adopter pour la mise en place d’un système national opérationnel d’alerte précoce à la sécheresse, véritable outil d’aide à la décision ? Apporter des éléments de réponse, c’est le but du présent ouvrage.

ROSELT
Vers un système d'alerte précoce à la sécheresse
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
978-9973-856-76-0
2013

Depuis sa création en 1992, l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a focalisé son intervention sur le développement et la mise en place de systèmes d’observation, d’alerte précoce et de suivi évaluation des programmes d’action environnementaux. L’Organisation a été précurseur en matière de surveillance environnementale grâce à son réseau ROSELT/OSS et DNSE (Dispositifs nationaux de surveillance environnementale). En intégrant à partir de 2003 la dimension économique et sociale à l’«observation écologique», le système de surveillance environnementale a contribué à développer une véritable approche intégrée, multidisciplinaire et multi acteurs dans les observatoires retenus, et dans l’activité de surveillance environnementale en général. La composante socio-économique est désormais intégrée en termes surtout de mode d’usage et d’exploitation des ressources naturelles. La méthodologie et les outils développés dans ce cadre permettent une évaluation de la vulnérabilité des écosystèmes et des populations de sa zone d’action et de prévoir les risques et les mutations environnementales afin d’en atténuer les impacts.

La présente synthèse régionale «socio-économie», appuyée par de nombreux documents (cartes, graphiques et données chiffrées pertinentes) a été réalisée à partir des résultats de la surveillance environnementale dans 11 pays : Algérie, Burkina Faso, Cap vert, Egypte, Kenya, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tunisie. Elle donne un aperçu des caractéristiques des observatoires de la zone circum saharienne et décrit l’évolution de leurs états sur la base d’une méthodologie axée sur l’utilisation d’indicateurs développés par l’OSS et ses partenaires.

Synthèse régionale socio-économie
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
978-9973-856-75–3
2013

Depuis sa création en 1992, l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a focalisé son intervention sur le développement et la mise en place de systèmes d’observation, d’alerte précoce et de suivi évaluation des programmes d’action environnementaux. L’Organisation a été précurseur en matière de surveillance écologique à long terme grâce à son réseau ROSELT/OSS. La méthodologie et les outils développés dans ce cadre permettent une évaluation de la vulnérabilité des écosystèmes et des populations de sa zone d’action et de prévoir les risques et les mutations environnementales afin d’en atténuer les impacts.

La présente synthèse régionale «écologie», appuyée par de nombreux documents (cartes, graphiques et données chiffrées pertinents) a été réalisée à partir des résultats de la surveillance environnementale à long terme dans 15 observatoires de la zone circum saharienne. Elle donne un aperçu de leurs caractéristiques biophysiques et décrit l’évolution de leurs états sur la base d’une méthodologie axée sur l’utilisation d’indicateurs développés par l’OSS et ses partenaires.

Synthèse régionale Ecologie
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
9978
2013

Surveillance Environnementale ; Désertification ; Changement Climatique ; Biodiversité ; Conventions de Rio 

Plaidoyer sur la surveillance environnementale
Surveillance environnementale et biodiversité
Plaidoyer
OSS
978-9973-856-77-7
2013

Une mise en œuvre efficiente des Accords Multilatéraux sur l’Environnement (AME) s’appuie en particulier sur la mise en place de systèmes de Surveillance environnementale qui constituent un outil primordial pour une prise de décision rationnelle et éclairée. En Afrique, et afin de faire face aux dégradations de plus en plus significatives de l’environnement, de nombreuses initiatives internationales ont été engagées, visant le développement de systèmes de Surveillance environnementale couvrant les deux volets biophysique et socio-économique. Ceux-ci sont définit comme un ensemble d’activités d’observation, de suivi et de recherche, sur l’état de l’environnement naturel et humain, et sur son évolution. L’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), de par son expérience en matière de Surveillance environnementale, a œuvré depuis une vingtaine d’années à capitaliser ses acquis par l’élaboration de méthodologies harmonisées et d’outils standardisés qu’il met au profit de ses pays membres. Le présent guide passe en revue les approches, concepts techniques et outils en rapport avec le volet socio-économique et en particulier le développement et le calcul des indicateurs spécifiques. Ce guide s’adresse, aux spécialistes et particulièrement aux techniciens chargés de la Surveillance environnementale. Il constitue ainsi un outil pratique en appui aux activités et enquêtes à l’échelle locale.

ROSELT
Guide technique socio-économie
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
9973-856-12-0
2004

Le présent document présente les méthodologies destinées, en fonction des produits souhaités, à structurer l’information recueillie et à définir progressivement le kit minimum de données communes au réseau :

  • Les concepts et propositions méthodologiques pour l’étude des changements environnementaux, notamment la désertification
  • L’outil de traitement de l’information environnementale : Système d’Information sur l’Environnement à l’échelle Locale (SIEL)

Il présente également le dispositif ROSELT/OSS pour le recensement et la circulation de l’information, comprenant un outil de gestion de métadonnées et le site Internet.

ROSELT
Système d'Information sur l'Environnement à l'échelle Locale
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports