Publications

OSS
978
2015

Ce document décrit les efforts déployés d’une équipe d’experts tchadiens en matière de collecte de données environnementales et leurs métadonnées dans les institutions étatiques, les projets de développement et les ONG. Cette collecte a été accompagnée d’une recherche d’informations sur les systèmes de gestion de données (logiciels, méthodes de collecte, maintenance, diffusion) installés dans les institutions concernées et d’une analyse de la mise en œuvre des stratégies et plans d’action environnementaux. Cette prestation de service intitulée « Réalisation d’un inventaire pour identifier et collecter les données et les informations existantes au Tchad » s’inscrit dans le cadre des activités programmées par le projet « Amélioration de la résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales - REPSAHEL »

REPSAHEL
Tchad | Collecte de données
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
978-9973-856-75–3
2013

Depuis sa création en 1992, l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a focalisé son intervention sur le développement et la mise en place de systèmes d’observation, d’alerte précoce et de suivi évaluation des programmes d’action environnementaux. L’Organisation a été précurseur en matière de surveillance écologique à long terme grâce à son réseau ROSELT/OSS. La méthodologie et les outils développés dans ce cadre permettent une évaluation de la vulnérabilité des écosystèmes et des populations de sa zone d’action et de prévoir les risques et les mutations environnementales afin d’en atténuer les impacts.

La présente synthèse régionale «écologie», appuyée par de nombreux documents (cartes, graphiques et données chiffrées pertinents) a été réalisée à partir des résultats de la surveillance environnementale à long terme dans 15 observatoires de la zone circum saharienne. Elle donne un aperçu de leurs caractéristiques biophysiques et décrit l’évolution de leurs états sur la base d’une méthodologie axée sur l’utilisation d’indicateurs développés par l’OSS et ses partenaires.

Synthèse régionale Ecologie
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS Aziz HIRCHE
978-9973-856-91-3
2015

La mise en œuvre des Accords Multilatéraux sur l’Environnement (AME), en particulier l’UNFCCC, l’UNCBD et l’UNCCD et leur déclinaison à l’échelle des pays en différents Programmes d’Action Nationaux Environnementaux repose en particulier sur la mise en place de Dispositifs Nationaux de la Surveillance Environnementale (DNSE) qui doivent assurer la collecte, le traitement et la circulation des informations au sein des observatoires environnementaux. Par ailleurs, les Conventions appellent à la prise en compte des besoins exprimés par les populations locales et les groupes sensibles (femmes, jeunes) et à la participation active de la société civile à toutes les étapes du processus décisionnel. Cette démarche du « bas vers le haut » doit donc s’accompagner d’actions de renforcement des capacités des différents acteurs impliqués dans la Surveillance Environnementale (SE) et la mise en œuvre des démarches et processus de développement durable. Il est donc crucial que les acteurs chargés de la surveillance environnementale aient les capacités et les aptitudes requises pour mettre en œuvre et maîtriser les méthodes et les techniques nécessaires d’observation, de surveillance, de collecte et de traitement des données et les informations écologiques, socio-économiques, climatiques, etc, en vue de l’élaboration d’indicateurs et de tableaux de bords des changements environnementaux.

REPSAHEL
Guide technique Ecologie
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
978-9973-856-76-0
2013

Depuis sa création en 1992, l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a focalisé son intervention sur le développement et la mise en place de systèmes d’observation, d’alerte précoce et de suivi évaluation des programmes d’action environnementaux. L’Organisation a été précurseur en matière de surveillance environnementale grâce à son réseau ROSELT/OSS et DNSE (Dispositifs nationaux de surveillance environnementale). En intégrant à partir de 2003 la dimension économique et sociale à l’«observation écologique», le système de surveillance environnementale a contribué à développer une véritable approche intégrée, multidisciplinaire et multi acteurs dans les observatoires retenus, et dans l’activité de surveillance environnementale en général. La composante socio-économique est désormais intégrée en termes surtout de mode d’usage et d’exploitation des ressources naturelles. La méthodologie et les outils développés dans ce cadre permettent une évaluation de la vulnérabilité des écosystèmes et des populations de sa zone d’action et de prévoir les risques et les mutations environnementales afin d’en atténuer les impacts.

La présente synthèse régionale «socio-économie», appuyée par de nombreux documents (cartes, graphiques et données chiffrées pertinentes) a été réalisée à partir des résultats de la surveillance environnementale dans 11 pays : Algérie, Burkina Faso, Cap vert, Egypte, Kenya, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tunisie. Elle donne un aperçu des caractéristiques des observatoires de la zone circum saharienne et décrit l’évolution de leurs états sur la base d’une méthodologie axée sur l’utilisation d’indicateurs développés par l’OSS et ses partenaires.

Synthèse régionale socio-économie
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
978
2015

Le présent rapport portant sur l’analyse du processus décisionnel  et la définition du rôle des populations au Mali, passe en revue les dix politiques sectorielles et les six stratégies environnementales nationales, les projets et programmes des collectivités, des organisations de la société civile et ceux de quelques organisations sous-régionales. 

II traite des points d’ancrage et des outils utilisés ou à développer pour la prise en compte des questions environnementales et des changements  climatiques. Les outils sont généralement des dispositions législatives et règlementaires et les points d’ancrage sont des structures permettant la mise des éléments de la problématique.

REPSAHEL
Mali | Analyse des processus décisionnels et définition du rôle de la population
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
978-9973-856-39-5
2013

Le Maghreb est une région où le climat est dominé par l’aridité et où la pluviométrie annuelle moyenne est faible et fluctuante. Il a connu, au cours du dernier siècle, plusieurs épisodes de sécheresse persistante parfois sur plusieurs années, avec des retombées économiques non négligeables. L’insuffisance d’eau affecte d’abord le secteur agricole, qui dépend directement de la pluviométrie, et occupe une superficie importante au Maghreb. Les populations, surtout rurales, sont souvent les premières à trouver des difficultés à satisfaire leurs besoins en eau potable, et à nourrir leur famille et leur bétail, les sécheresses entraînant en général une augmentation des prix des produits agricoles.

Phénomène complexe auquel les pays d’Afrique du Nord sont particulièrement sensibles aujourd’hui, et plus dans le futur selon les conclusions du Groupe intergouvernemental des experts sur l’évolution du climat (2007), la sécheresse est un risque naturel dévastateur et insuffisamment compris. Même si quelques initiatives ont été prises pour gérer les épisodes de sécheresse, il n’existe pas de réels systèmes d’alerte précoce dans les pays maghrébins, faute de moyens et d’informations adéquates. Les actions menées jusque-là sont réactives, fragmentaires et non intégrées. Qu’est-ce qu’une sécheresse ? Quelle est sa typologie ? Ses caractéristiques au Maghreb ? Quelles dispositions sont prises au niveau national pour y faire face ? Quelles sont les lacunes et insuffisances des structures existantes en charge de la gestion de ce phénomène ? Quelle méthodologie adopter pour la mise en place d’un système national opérationnel d’alerte précoce à la sécheresse, véritable outil d’aide à la décision ? Apporter des éléments de réponse, c’est le but du présent ouvrage.

ROSELT
Vers un système d'alerte précoce à la sécheresse
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
933
2015

La présente étude s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante REPSAHEL pour la Mauritanie et s’inscrit éminemment dans le cadre de la mise en œuvre du deuxième Plan d’action National pour l’Environnement (PANE 2) et répond à certaines principales attentes des partenaires au développement de la Mauritanie dans le domaine de l’environnement. En effet, avec l’adoption, en 2012, du 2e cycle du Plan National d’action Environnemental (PANE) qui représente l’outil de mise en œuvre de la stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD), l’on peut affirmerque la Mauritanie a exprimé sa volonté de placer le développement durable au centre de son action et de prendre en compte les enjeux environnementaux dans ses différentes politiques de développement qu’elles soient sectorielles, nationales ou locales.

 

REPSAHEL
Mauritanie | Analyse des processus décisionnels et définition du rôle de la population
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
933
2015

La présente étude intitulée « Analyse du processus décisionnel et définitiondu rôle de la population » et commanditée par l’Observatoire du Sahara et du Sahel, vise principalement à définir dans quelle mesure et de quelle manière les problématiques environnementales (changement climatique) sont intégrées dans les programmes de développement et définir les points d’ancrage possibles afin d’en améliorer l’intégration, en tenant compte d’une meilleure implication des populations locales.

REPSAHEL
Niger | Analyse des processus décisionnels et définition du rôle de la population
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
933
2015

La présente étude vise à :

  • Définir dans quelle mesure et comment les problématiques environnementales, et plus particulièrement le changement climatique sont intégrés dans les programmes de développement
  • Définir des points d’ancrage possibles afin d’en améliorer l’intégration, en tenant compte d’une meilleure implication possible des populations locales.
REPSAHEL
Sénégal | Analyse des processus décisionnels et définition du rôle de la population
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports
OSS
933
2015

Il s'agit de définir les approches analytiques et participatives de la prise de décision qui visent à intégrer les considérations d’environnement dans les politiques, les plans et les programmes nationaux, conformément aux exigences des conventions
internationales.

Pour cela, il a été identifié comment les conventions du développement durable sont transposées dans les politiques et programmes nationaux et plus généralement l’intégration des principes du développement durable dans les pays partenaires concernés.
Il a été également établi une cartographie des autorités publiques et de tous les intervenants aux différentes échelles (sous régionale, nationale, locale) ayant pour tâche d’exécuter les obligations découlant des Conventions, en mettant en exergue la coopération transfrontalière autour de ressources naturelles communes, contribuant ainsi à la prévention des conflits. La participation active de la société civile, tant à l’élaboration des politiques qu’à leur mise en œuvre, est un élément favorable pour la durabilité du projet.

REPSAHEL
Tchad | Analyse des processus décisionnels et définition du rôle de la population
Surveillance environnementale et biodiversité
Etudes & Rapports