Journée internationale des migrants 2018, l'OSS participe à un atelier sur la priorisation des ODD en lien avec la migration dans les stratégies nationales de développement, Tunis, 18 décembre 2018

21/12/2018

En célébration de la journée internationale des migrants 2018, l'OSS a participé à un séminaire portant sur « la priorisation des objectifs de Développement Durable (ODD) en lien avec la migration dans les stratégies nationales de développement », le 18 Décembre 2018 à Tunis, sous le patronage de M. Mohamed Trabelsi, Ministre des Affaires Sociales de Tunisie.

Ce séminaire a été organisé conjointement par l’Observatoire National de la Migration (ONM) et l’organisme des Nations Unies chargé des migration (OIM) en Tunisie, avec la participation du Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale (MDICI) et de l’Institut National de la Statistique (INS) et avec le soutien respectif de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) du Département fédéral des affaires étrangères de la confédération suisse, et du Fonds de l’OIM pour le développement (IDF) dans le cadre des projets « intégration de la migration dans les stratégies nationales de développement » et « Appui à l’ONM », tous deux mis en œuvre par l’OIM.

Dans son mot d’ouverture, le Ministre des Affaires Sociales a déclaré qu’aborder la question migratoire devait intégrer la dimension humaine du phénomène en soulignant que la migration est une responsabilité partagée qui ne pourrait être traitée de manière unilatérale. Il a également annoncé que la stratégie nationale tunisienne de la migration serait présentée au Conseil des ministres au début de l'année 2019, assurant ainsi le respect des droits humains des migrants et de leurs familles selon une approche qui cherche à répondre à leurs aspirations sans distinction, qu'ils soient tunisiens à l'étranger ou migrants étrangers en Tunisie. Le système institutionnel mis en place conformément aux chartes et aux normes internationales, notamment l'Observatoire national des migrations et le Conseil national des tunisiens de l'étranger, prend en compte leurs préoccupations et leurs aspirations et contribue à soutenir la consultation et le consensus sur des questions cruciales.

La migration constitue un défi mondial, étant liée à la fois à dignité de l'individu et à la liberté de circulation entre les pays ainsi qu’à la souveraineté des Etats, et les migrants sont une source de croissance et de développement pour les individus et les groupes, dans les pays d’origine, de transit et de destination, selon Mme Lorena LANDO, chef de mission de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Tunisie.

Bien que souvent liée à une image négative, et d'après les chiffres et les statistiques, les migrations contribuent fortement à relever les défis économiques là où ils sont, soulignant que les projets de coopération suisses dans ce domaine reposent principalement sur la protection des personnes vénérables, dixit Mme Jenny Piaget, Conseillère à l’Ambassade de Suisse à Tunis.

Le lancement du processus de priorisation des ODD en lien avec la migration, en s’appuyant sur le « Guide pour les praticiens : le Programme 2030 et la migration » développé par l’OIM, soutiendra à la fois  :

  • l’élaboration en cours, sous l’impulsion du MDICI et du Ministère des Affaires Etrangères, du premier rapport national volontaire sur les ODD que la Tunisie soumettra en juillet 2019 lors du 8ème Forum politique de haut niveau sur le développement durable (FPHN)
  • le développement d’indicateurs permettant aux acteurs gouvernementaux de mesurer, dans le cadre des stratégies nationales de développement existantes, le degré de réalisation des ODD en lien avec la migration.

Convaincu du lien entre environnement et migration, l'OSS a intégré la migration parmi les thématiques liéées à la gestion durable des ressources naturelles qu'il aborde: changement climatique, dégradation des terres, gestion durable des ressources en eau souterraines etc ... Dans ce cadre, une étude régionale relative aux mobilités et migrations des populations en Afrique de l’Ouest, focalisée sur les accointances entre migration et dégradation de l’environnement a été récemment menée par l'OSS, et montre que les sécheresses poussent des pans entiers des populations ouest africaines à déserter leurs milieux pour trouver refuge dans des lieux au climat plus clément.

Continuant à travailler sur cette thématique, l’OSS a soumis, en 2018, un article intitulé « Migration des populations et dégradation de l’environnement en Afrique de l’Ouest » qui paraitra prochainement sur la revue LEF (Liaison Energie Francophonie) de l’IFDD. Nous y reviendrons.