Go to Down

ILWAC

ILWAC

Gestion intégrée de la Terre et de l'Eau pour l'Adaptation à la Vulnérabilité et au Changement Climatique 

Le projet « ILWAC », financé par la Banque Mondiale et réalisé par l'OSS, vise la mise en place d’un système de gestion et de partage des informations et des données pour une prise de décision éclairée par la connaissance en matière de gestion durable des terres et d’adaptation aux changement climatiques au Mali.

La mise en œuvre de la première phase du projet, portant sur la composante A, a démarré en Septembre 2011 et s’est terminé après 8 mois en Mai 2012. La première phase a permis notamment l’élaboration de cartes d’occupation du sol et la mise en place d’un système d’information géographique sur la gestion durable des terres et de l’eau. La deuxième phase du projet ILWAC qui a porté sur les composantes B et C du projet.a débuté en juin 2013 avec une réunion conjointe entre l’OSS et l’AEDD organisée à Bamako le 11 juin 2013 et s’est achevée en décembre 2013 La troisième et dernière phase du projet, consacrée à la présentation des produits de communication du projet, s’est déroulée entre avril et juin 2014.

Le projet ILWAC est structuré autour de trois composantes étroitement liées et interdépendantes.
  • La première composante (A) porte sur le développement d’un système d’information, y compris la collecte et la cartographie des données.
  • La deuxième composante (B) est axée sur l’analyse des données et l’évaluation de la vulnérabilité aux risques liés au changement climatique ainsi que la quantification du potentiel de séquestration carbone et l’identification des bonnes pratiques de GDTE.
  • La troisième composante (C) est dirigée sur le renforcement des capacités, la formation et la sensibilisation.

Le projet ILWAC a été mis en œuvre avec l’appui technique de l’OSS et financier de la Banque Mondiale. Le projet a été coordonné par l’OSS en étroite collaboration avec ses partenaires maliens, l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) et la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC).

L’implication et la consultation des partenaires dans toutes les activités du projet a permis d’assurer leur formation par l’action et la sensibilisation des décideurs intervenant dans la gestion des ressources naturelles et des risques liés aux changements climatiques à l’intérêt du partage et de l’échange de données et informations et à leur utilisation dans les processus de planification, de gestion, de suivi et d’évaluation.

ILWAC Mali a pour objectifs :
  • la conception et l’opérationnalisation d’un système global, intégré et cohérent de gestion de l’information et des données ;
  • le partage de la connaissance et le renforcement des capacités nationales ;
  • l’intégration de la connaissance dans les processus décisionnels.

L’un des principaux impacts du projet est d’avoir réduit considérablement le temps et les efforts pour accéder et consulter des données liées aux changements climatiques, à la gestion durable des terres et des risques de catastrophes climatiques provenant de différentes sources.

Une application internet pour la gestion des informations cartographiques

L’OSS a mobilisé une expertise nationale et internationale de haut niveau pour le développement et la mise en ligne d’un Système d’information geographique. Ce Système d’Information sur la Gestion Durable des Terres (SI-GDT) donne accès à tous les produits réalisés dans le cadre du projet ainsi qu’à d’autres produits qu’il a permis de collecter, de mettre en forme et d’intégrer dans ce système global et intégré.

Ce système d’information a été installé au niveau de l'AEDD (www.gdtmali.org/geoportail) et de l’OSS (Ilwac.oss-online.org), ainsi que sur des supports amovibles de grande capacité de stockage (USB 64Go) pour assurer la meilleure diffusion possible du SI-GDT, sur tout le territoire du Mali. L’installation du SI-GDT est accompagnée par les guides techniques pour l’utilisation et l’administration du géo portail Guide Technique du SI-GDT : Document d’installation et de configuration des applications, Guide Technique du SI-GDT : Documentation administrateurs, Guide Technique DU SI-GDT : Document pour des utilisateurs.

Une clé USB contenant l’intégralité du système d’information sur l’occupation et la Gestion Durable des Terres et de l’eau (SI-GDT) au Mali permet d’accéder à une grande partie des données hors-ligne.

La Cartographie de l’Occupation du Sol

L’un des principaux acquis du projet demeure la Cartographie de l’Occupation du Sol (COS) qui constitue la matière première pour tous les autres produits. Une carte d’Occupation de Sol sous forme de 71 coupures couvrant l'ensemble du territoire au 1/200 000; et une carte globale au 1/2 000 000 présentés dans un coffret a été livré à l’AEDD au Mali. La carte d’Occupation du Sol est intégrée au système d’information. Pour assurer l’accessibilité de ce produit un atlas intitulé « Mali - Atlas des Cartes d'occupation du Sol » qui contient des cartes des coupures de la COS au 1/250 000 et explique la méthodologie appliqué ainsi que des exemple d’utilisation de la COS pour créer autre information (analyse de vulnérabilité).

Analyse de Vulnérabilité au risque lié aux changements climatiques et évaluation du potentiel du Séquestration de Carbone

Sur la base de la Carte d’Occupation du Sol et en étroite collaboration avec ses partenaires de l’AEDD et de la DGPC, l’OSS a développé des cartes de vulnérabilité aux risques et événements extrêmes du climat pour tout le Mali, notamment les inondations, la sécheresse et les feux de brousse. Cette cartographie est réalisée au niveau national à l’échelle 1 :200.000 et au niveau local à l’échelle 1 :100.000. Elle est réalisée pour le niveau local sur trois sites pilotes avec une analyse détaillée pour chaque risque : Risque d’inondation : site test de la ville de Ségou ; Risque de feux de brousse tardifs : site test de Sikasso ; Risque de sècheresse : site test de Gourma.

Afin d’accompagner le Mali pour inclure le financement du carbone dans ses politiques et stratégies et en vue de mettre à disposition des données de base et de suivi, le projet ILWAC a appliqué une méthode géo-spatiale pour estimer le potentiel de la séquestration du carbone superficiel et enfoui. L’approche utilisée combine à la fois la télédétection spatiale à travers l'indice différentiel normalisé de végétation (Normalized Difference Vegetation Index NDVI) avec les mesures in situ des stocks de carbone.

Des guides méthodologiques sur l'estimation de la séquestration de carbone et l'analyse de la vulnérabilité aux risques climatiques ont été élaborés pour définir la démarche utilisée par l'OSS et ses partenaires (AEDD et DGPC) dans la réalisation des cartes de vulnérabilité et pour décrire l’approche appliquée pour l’estimation de la séquestration du carbone.

Efforts engagés pour la communication des produits du projet

La communication est une composante importante du projet. Sur la base d’une stratégie de communication axée sur l’implication de toutes les parties prenantes, plusieurs produits adaptés aux différentes cibles du projet ont été réalisés, tels que des Flyer, deux Magazines Radiophonique, des Posters éducatifs en langue locale Ces produits ont fait l’objet d’une large diffusion auprès des décideurs, experts et scientifiques, du grand public et des populations locales par le recours essentiellement aux ateliers de formation, éducation et sensibilisation. Les médias de masse, ainsi que les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, blog ILWAC) ont été mis à profit pour diffuser le plus largement possible les produits.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Go to top