Coopération Régionale pour une Gestion Durable des Ressources en Eau au Maghreb | CREM

Date d’approbation
Janvier 2014

Durée du projet 

  • Phase 1 : 5 ans (janvier 2014 – décembre 2018)
  • Phase 2 : 18 mois (janvier 2019 - juin 2020)

 

Partenaires financiers et techniques
Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), la coopération internationale allemande (GIZ) et l’nstitut Fédéral des Géosciences et des Ressources Naturelles (BGR).

Pays concernés
Algérie, Maroc, Tunisie

Bénéficiaires principaux du projet

  • Agence Nationale des Ressources Hydrauliques (ANRH) & Agence de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (AGIRE) en Algérie
  • Département de l’Eau du Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement (MEMEE) au Maroc
  • Ministère de l’Agriculture (Bureau de Planification et des Equilibres Hydrauliques (BPEH)) en Tunisie.


Objectifs
Le projet constitue une contribution aux réflexions en cours au niveau des pays de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) pour la mise en place d’une stratégie régionale de gestion des ressources naturelles. Il est fondé sur les conclusions de la réunion de l’UMA (Rabat, janvier 2006) qui recommandent notamment de :

  • Concrétiser la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) à l’échelle nationale et régionale 
  • Accroître/Augmenter le partage des connaissances 
  • Renforcer les systèmes régionaux d'échange de l'information sur la GIRE.

Le renforcement de cette coopération régionale s’effectuera par l’échange de bonnes pratiques dans le cadre d’une gestion durable des ressources en eau, mais aussi de l’amélioration de la gestion des eaux souterraines. Le projet est structuré autour de deux modules CREM-GIZ et CREM-BGR :

  • Un module coordonné par la GIZ (CREM – GIZ) ayant pour objectifs :
  1. dans sa phase 1 (janvier 2014 – décembre 2018) : L’échange des bonnes pratiques pour une gestion durable des ressources en eau entre les institutions partenaires dans les trois pays (Maroc, Algérie, Tunisie)
  2. dans sa phase 2 (janvier 2019 – juin 2020) : L’amélioration des conditions pour un recours accru aux approches intégrées de la gestion des ressources en eau sensible au climat, par les décideurs politiques et les autorités spécialisées des trois pays partenaires. 
  • Un module coordonné par le BGR (CREM – BGR) ayant pour objectifs :
  1. dans la phase 1 (janvier 2014 – décembre 2018) : Les trois pays partenaires disposent de données actualisées et des méthodes améliorées pour une gestion durable des eaux souterraines
  2. dans la phase 2 (janvier 2019 – juin 2020) : Les capacités des institutions spécialisées responsables au Maghreb en matière de gestion durable des ressources en eau ont été renforcées.
     

Statut du projet
En cours

Composantes

1. Module GIZ 

  • Phase 1
  1. Réaliser un état des lieux sur la mise en œuvre de la GIRE au Maghreb
  2. Développer des mécanismes d'échange et un système d'information commun aux trois pays
  3. Préparer des études approfondies
  4. Renforcer les capacités des institutions partenaires (inclut séminaires nationaux et internationaux).
  • Phase 2
  1. Identifier un réseau d'experts de gestion durable des ressources en eau et Adaptation aux changements climatiques
  2. Formulation des recommandations par les Experts identifiés à la fin des travaux du séminaire international (A1)
  3. Organisation d'un  «Leadership training » pour les décideurs afin de les sensibiliser à l'urgence d'une gestion des ressources en eau sensible au climat
  4. Renforcer l'échange entre les pays sur des approches culturelles et « éducation environnementale ».
     

2. Module BGR 

  • Phase 1
  1. État des lieux sur la collecte et l'analyse des informations hydrogéologiques de la région
  2. Établissement des cartes de prélèvement d’eau à usage agricole dans des zones pilote
  3. Analyse de la pertinence et de l’efficacité des réseaux de suivi dans le bassin
  4. Renforcement des capacités.
  • Phase 2
  1. Echange sur l’optimisation de la gestion des systèmes d’information sur les ressources en eaux
  2. Evaluation par télédétection des prélèvements d’eau souterraine pour l’usage agricole à l'échelle des zones pilote
  3. Amélioration de l’efficacité des réseaux de suivi et établissement du bilan en eau des aquifères
  4. Renforcement des capacités.
     

Réalisations

  • Mise en place des organes de mise en œuvre du projet : nomination des institutions et points focaux nationaux 
  • Définition des sites pilotes de démonstration par les institutions nationales
  • Organisation de sessions de formations en outils de gestion des ressources en eau ainsi que l’échange d’information et de bonnes pratiques
  • Recrutement de consultants nationaux, régionaux et internationaux pour l’élaboration de l’état des connaissances sur la gestion des ressources en eau dans chacun des pays, sur les outils d’échanges de bonnes pratiques, et sur l’application de la télédétection.

     

La mesure Conteuses du Maghreb

Rattachée au projet CREM, la mesure "Conteuses du Maghreb, actrices duchangement pour la préservation de l'eau" mise en œuvre par la GIZ, en collaboration avec l'OSS, est un projet de sensibilisation qui consiste à s'appuyer sur le rôle prépondérant des femmes dans la transmission des valeurs de non-gaspillage et de mise en place de méthodes qui permettent d'économiser la ressource en eau.

Dans ce cadre, un groupe de femmes des 3 pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie), ont été accompagnées et formées à l'art de l'écriture et de la performance du conte afin de leur permettre d'inculquer les valeurs de la préservation de l'eau aux enfants et au grand public, à travers des contes. Pour ce faire, une série de contes sur l'eau du Maghreb a été produite, réunissant pas moins de 5 contes par pays, des bandes dessinées, et des enregistrements sonores. Ces produits sont destinés à être diffusés à grande échelle au niveau des 3 pays du Maghreb.