Coopération régionale pour de nouveaux indicateurs de comptabilité écosystémique du capital naturel en Afrique | COPERNICEA

Date d’approbation 
26 février 2020

Durée du projet 
4 ans (2020 – 2024)

Partenaires financiers et techniques

  • Agence française de développement - AFD

Pays concernés
Burkina Faso, Guinée, Maroc, Niger, Sénégal et Tunisie

Bénéficiaires principaux du projet

  • Burkina-Faso - Ministère de l’Environnement, de l’Économie Verte et du Changement climatiqueGuinée-Conakry : Ministère de l'Environnement, des Eaux et des forêts 
  • Maroc : Ministère délégué chargé de l’Environnement
  • Niger : Centre National de Surveillance Écologique et Environnementale (Min. de l’Env. et du DD)
  • Sénégal : Ministère de l’Environnement et du Développement durable
  • Tunisie : Ministère de l’Environnement 
  • Le CIRAD 
  • L’UQAM 
  • L’IFDD  
  • Les services techniques nationaux 
  • Le secteur privé 
  • Les ONG (notamment UICN et WWF)

Objectifs

Ce projet vise l’établissement d’un réseau national et régional de partage et d’échange d’informations et de données utiles et nécessaires à la CECN. Les structures détenant ou produisant des informations et données seront amenées à les mutualiser et faciliter leur meilleure accessibilité pour une grande variété d’utilisateurs. Ces données seront harmonisées et disponibles sous des formats d’intégration dans les comptes écosystémiques.

Statut du projet
En cours (atelier de lancement 18-19 mars 2020)

Résultats attendus

Au terme du projet, les six pays francophones concernés (Burkina Faso, Guinée-Conakry, Maroc, Niger, Sénégal et Tunisie) seront dotés d’un dispositif opérationnel propre et autonome de Comptabilité Ecosystémique du Capital naturel (CECN) qui permettra de développer une première comptabilité écosystémique de leur capital naturel. A vocation pilote, le projet permettra de produire des résultats qui pourront être dupliqués ultérieurement dans les autres pays de la région.

Rôle de l'OSS

Agence régionale d'exécution

Réalisations