Go to Down

Ajouter un commentaire

Nouvelle publication « Désertification et système terre : de la (re)connaissance à l’action »

L’OSS en partenariat avec l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), vient de coéditer un numéro spécial de la série Liaison Energie Francophonie : « Désertification et système terre : de la (re)connaissance à l’action ».

Ce numéro, à la veille de la 13e Conférence des Parties à Ordos en Chine en septembre 2017, dans sa première partie, fait le point sur la dimension globale et systémique du processus de désertification, comme des mécanismes de lutte, au regard des enjeux de viabilité de notre Système Terre. Il montre la mobilisation plurielle et croissante des acteurs de lutte (politiques, scientifiques, organisations de la société civile).

Dans la deuxième partie, en mobilisant des scientifiques de diverses disciplines (écologie végétale, écologie du sol, écologie de la santé, pédologie, géographie, économie, sociologie, pastoralisme, agronomie, foresterie, zootechnie, climatologie, droit de l’environnement, politologie, hydrologie, biochimie, microbiologie, physico-chimie de l’atmosphère, développement rural, télédétection, physique, sciences et techniques de l’information), ce numéro montre la diversité des points de vue sur les causes, mécanismes et conséquences de la désertification, l’infini emboitement d’échelles et de systèmes qui peut expliquer la difficulté d’appréhender le tout, de converger vers une même hiérarchisation des priorités sociétales et environnementales pour un développement durable, voire une coviabilité entre systèmes. Certains, issus des sciences de la terre, de la vie et de l’univers seront plutôt pessimistes; d’autres des sciences humaines et sociales plus optimistes sur les capacités de l’homme à réguler, à s’adapter. Ainsi, ce numéro spécial pointe les connaissances scientifiques acquises et permet de dégager les fronts de sciences pour demain, notamment aux interfaces Sociétés-Milieux et Recherche-ActionSuivi qui permettront d’interconnecter la lutte contre la dégradation des terres à la restauration de la résilience et l’adaptation des populations, de leur identité et de leur confiance dans le futur.

Enfin, en troisième partie, ce numéro montre la diversité et l’intensité des efforts réalisés par l’homme en matière de LCD, son infinie imagination, capacité (individuelle et/ou collective) à valoriser des savoirs ancestraux comme à innover (en matière de techniques agroenvironnementales, de gouvernance, …).

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Go to top