Clôture de l'Atelier régional GMES Afrique du Nord | Renforcer l'accès aux données et pratiques de partage, 20 - 22 septembre 2021

24/09/2021

L’atelier régional "Renforcer l’Accès aux Données et Pratiques de Partage" co-organisé par l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) et l’Autorité Nationale pour la Télédétection et les Sciences Spatiales (NARSS) s’est tenu depuis Tunis (en mode hybride - semi présentiel), du 20 au 22 septembre 2021.

S.E.M. Nabil BEN KHATRA, Secrétaire Exécutif de l'OSS et M. Mohamed ZAHRAN, Président de la NARSS (Egypte) ont officiellement ouvert les travaux de l’atelier, marqué par les allocutions de M. Tidiane OUATTARA Coordinateur du programme GMES&Africa (CUA), M. Eric HOA (CUE), M. Hédi GASHUT, DG du CRTEAN et de M. Sinan BACHA, Directeur au CNCT.

Lors de la session d’ouverture, Dr. Tidiane Ouattara a exprimé sa satisfaction des résultats atteints par le Consortium Afrique du Nord et de la qualité de l’organisation de cet atelier régional malgré les contraintes imposées par la pandémie de la COVID 19. M. Eric Hoa, a réitéré l’engagement de l’Union Européenne à appuyer le projet GMES&Africa à l’échelle globale.  

L’atelier s’est déroulé sur trois journées avec une revue des réalisations du projet GMES&Africa Afrique du Nord, où les données d'Observation de la Terre (OT) des différents capteurs spatiaux ont été traduites en informations exploitables par le biais de services GMES développés en appui à la gestion durable de l'eau et des ressources naturelles et des zones côtières et marines. 

  • Les trois sessions de la journée ont mis l’accent sur l’importance du projet GMES&Africa dans le traitement de questions urgentes et significatives avec l’appui de l’Observation de la Terre, à travers les trois (3) thématiques suivantes portant sur :

1/ GMES et le suivi de l’agriculture saisonnière avec l’intervention de différents panélistes en modes physique et virtuel : l’OSS, la NARSS, le CCR, le CNCT, CRDA Jendouba, CRDA Ariana. Ces derniers ont partagé leurs retours d’expérience et leurs témoignages sur l’intérêt et l’importance des services développés dans le cadre du projet. Ils ont recommandé une meilleure prise en compte des informations utiles tirées de l'OT pour orienter les politiques et la prise de décision dans les domaines de l’eau et de l’agriculture.

2/ GMES et le suivi de l’eau agricole avec l’intervention de l’OSS, CRDA Manouba/CRDA Ariana, CRASTE-LF Maroc) qui ont partagé leurs points de vue et leurs feedbacks sur différentes thématiques liées au service de l’eau à usage agricole.

3/ GMES et la surveillance côtière et marine avec une présentation du projet ‘NAfCOAST’ par Mme. Elham Ali (NARSS - Égypte) qui a mis en exergue les statistiques et les chiffres en rapport avec les réalisations et les résultats obtenus dans le cadre du projet. M. Ahmed Osman a quant à lui assuré la présentation du portail développé par le consortium, ses fonctionnalités et son importance pour les utilisateurs finaux et le grand public, notamment en ce qui concerne la dissémination et le partage des informations générées à partir de la valorisation des ressources de l’Observation de Terre.

  • Une session a été dédiée à la surveillance de la pollution marine en Afrique du Nord, et au service GMES de détection des déversements d'hydrocarbures mis en place par NAfCOAST. 

Elle a été marquée par l’intervention de Mme. Sonia Kammoun (CERTE) qui a présenté le projet NAfCOAST et la situation (actuelle, évolution, chiffres) des déversements d’hydrocarbures ainsi que les formations effectuées en (Tunisie, Maroc, Egypte). Ce service a permis de détecter plus de 800 cas ces 3 dernières années et de fournir les informations nécessaires aux décideurs pour agir. Le développement d’un système d'alarme pour la détection des déversements d'hydrocarbures et de modèles permettant de suivre la propagation de tels événements à l'avenir permettra de mieux informer les agences environnementales et de créer notamment des plans d'urgence. La présentation a été suivie par les interventions du Maroc, de l’Egypte et de la Mauritanie). Les participants ont par la suite pris part à un premier tour de table qui a permis de collecter les retours d’expériences des parties prenantes du projet, le deuxième tour de table a quant à lui permis de s’exprimer sur la deuxième phase et des perspectives de collaboration dans le cadre du projet.

  • La session consacrée à la question de la communication et de la sensibilisation des acteurs dans le cadre du projet GMES a été marquée par l’intervention de Mme Nadia KHAMMARI, Coordinatrice du département Communication à l’OSS qui a présenté les outils de communication élaborés dans le cadre du consortium GMES Afrique du Nord. Elle a mis en exergue le rôle d’intermédiaire que joue la communication entre la sphère scientifique et le public. Elle a été précédée de l’intervention de Dr Omar Elbadawy qui a fait part des importantes réalisations en matière de communication/sensibilisation enregistrées dans le cadre du projet ‘NAfCOAST’ mené par la NARSS (site web, vidéos, Newsletter, etc…).

Dr. OUATTARA s’est exprimé en faveur d’un ancrage encore plus profond de l’exercice de communication/sensibilisation dans le but de mobiliser le plus grand nombre possible de décideurs politiques, d’utilisateurs finaux et de bénéficiaires. Les participants ont exprimé leurs attentes et apporté des recommandations pour une meilleure compréhension et un impact plus fort des activités de communication.

  • En marge de l'atelier, deux tables rondes ont également été organisées, sur « l’Intégration de l'Observation de la Terre dans la prise de décision dans la thématique de service en Afrique du Nord » et « L’approche à adopter pour la deuxième phase de GMES pour soutenir le développement durable ». 
  • Les travaux de l’atelier ont été clôturés par la dernière session relative à la ‘Feuille de route pour la phase 2 du projet GMES’ qui a permis aux participants d’exprimer leurs préoccupations, attentes et recommandations.

La feuille de route se veut à la fois participative et inclusive pour ne laisser, selon les termes de Dr Tidiane Ouattara, aucune institution africaine pour compte.

Les discours de la cérémonie de clôture ont été prononcés par Dr. Tidiane OUATTARA ainsi que S.E.M. Nabil BEN KHATRA.

L’ensemble de nos travaux ont été retransmis en live streaming sur nos réseaux sociaux Facebook, Twitter et YouTube. 

#GMESNorthAfrica