AFRIcan AgriCULTUral Systems with the Support of REmote Sensing | AFRICULTURES

Date d’approbation
Novembre 2017

Durée du projet
4 ans

Partenaires financiers
Commission européenne (H2020)

Partenaires techniques
Le Consortium  se compose de 16 partenaires 

  • GMV Aerospace and Defence S.A.U. (ES) - leader
  • Aristotle University of Thessaloniki (GR)
  • Centre for Remote Sensing and GIS, Univ of Ghana (GH)
  • Centre Régional AGRHYMET (NE)
  • DRAXIS Environmental S.A. (GR)
  • Euardo Mondlane University (MZ)
  • GeoSAS (ET)
  • HCP International (NL)
  • LocateIT (KE)
  • Scuola di Ingegneria Aerospaziale. Sapienza University of Rome (IT)
  • South African National Space Agency (ZA)
  • Swedish Meteorological and Hydrological Institute (SE)
  • University of Cantabria, Meteorology Group (ES)
  • University of Leeds (UK)
  • University of Sheffield (UK)
  • Centre for GIS and Remote Sensing, Univ. of Rwanda (RW).


Pays concernés 
Afrique du Sud, Ethiopie, Ghana, Kenya, Mozambique, Niger, Rwanda et des zones pilotes en Tunisie,

Rôle de l'OSS
En tant que coordinateur pour la région Afrique du Nord, l'OSS est chargé de proposer des produits et services visant la mise en œuvre d'un système intégré de surveillance et d'alerte dans le domaine agricole, en soutien à la prise de décision dans le domaine de la sécurité alimentaire, par l'application de la technologie de la télédétection.

Au cours de la première étape du projet, 8 zones pilotes ont été définies en Afrique pour calibrer les modèles de culture. Pour l'Afrique du Nord, les sites pilotes sont situés en Tunisie.

Bénéficiaires principaux du projet
Décideurs et gestionnaires des ressources naturelles et de l’agriculture

Objectifs
Le projet vise à fournir aux décideurs des outils pour aborder la sécurité alimentaire en Afrique avec une plus grande capacité opérationnelle. Plus spécifiquement, AfriCultuReS permettra de :

  • Améliorer les méthodes de suivi et de prévision des cultures et des prairies en Afrique
  • Diminuer la subjectivité et l'erreur actuelles dans la cartographie des zones de culture et les estimations de rendement
  • Partager les connaissances de l'UE en matière de services d'observation et de suivi de l'agriculture avec les spécialistes africains
  • Opérationnaliser les nouvelles méthodologies de suivi et de prévision des cultures en Afrique
  • Fournir une plate-forme capable d'analyser et d'intégrer des informations provenant de divers secteurs afin d'évaluer et d'analyser la production alimentaire
  • Prévoir les menaces à venir liées au changement climatique et proposer une adaptation durable des systèmes de culture et d'élevage
  • Fournir des informations et des bonnes pratiques d'une manière simple et conviviale aux décideurs africains dans le domaine de la sécurité alimentaire afin d'enrichir leurs procédures
  • Renforcer les capacités et sensibiliser des décideurs concernés par la sécurité alimentaire en Afrique à l’intérêt des données et des techniques d’Observation de la Terre.


Statut du projet
En cours

Principales réalisations

  • Information et implication des institutions nationales de référence tunisiennes: contacts dynamiques avec un maximum de 7 institutions partenaires tunisiennes partenaires, avec des contacts techniques et organisationnels réguliers
  • Définition des sites pilotes du projet en Tunisie à travers des réunions de discussion techniques pour déterminer les zones pilotes potentielles dans le pays, ainsi que les zones où les principaux types de cultures doivent être considérées (situées à Jendouba, Kebili, Tozeur, Kairouan et Nabeul)
  • Elaboration d'études nationales sur la télédétection, la cartographie des cultures et la surveillance de l'agriculture dans le contexte national tunisien
  • Travaux de terrain menés au niveau national dans des sites pilotes en Tunisie (3 sites principaux), afin de collecter des données et des informations sur la campagne agricole 2019 en cours (Jendouba (en février 2019), Tozeur & Kébili (en avril 2019).
  • Synergie avec d’autres initiatives régionales en Afrique (avec le projet GMES et Afrique) : travaux sur le terrain, activités de cartographie et élaboration de méthodologies d’estimation du rendement des cultures 
  • Publication et diffusion des activités au niveau des principaux partenaires et parties prenantes en Tunisie, tant du secteur public que privé