Go to Down

L'OSS à la COP 11 de l'UNCCD

UNCCD COP 11

Une délégation de l’OSS a pris part aux travaux de la Onzième session de la Conférence des Parties à l’UNCCD, qui s'est tenue à Windhoek (Namibie) du 16 au 27 septembre 2013. La conférence a été placée sous le thème : « une organisation plus forte pour un monde sans dégradation des terres ».

Dans ce cadre, l'OSS a animé un stand et a organisé, le 26 septembre 2013, un side-event sur le thème : « Amélioration de la résilience des populations aux mutations environnementales : comment intégrer les produits de la surveillance environnementale et sociale dans la planification et le suivi évaluation ?».  [Annonce du side-event de l’OSS sur le site de l'UNCCD]

Le side-event a permis d’approfondir la réflexion sur la façon d’adapter les approches, les activités et les produits de la surveillance environnementale aux besoins des communautés et des décideurs dans un contexte de mutations environnementales.

Les objectifs spécifiquesdu side-event:

  • présentation des programmes et projets de l’OSS sur la gestion durables des terres et de l’eau (GDTE) et plus particulièrement le projet REPSAHEL (Résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales) pour l’évaluation de sa pertinence par rapport aux enjeux actuels et futurs;
  • débat sur l’identification des voies et des prérequis permettant d’améliorer l’efficience des actions menées et des outils développés par l’OSS et ses partenaires dans le domaine de l’échange des données entre techniciens, décideurs et bénéficiaires pour GDTE;
  • identification de partenariats et de synergies avec les initiatives et programmes régionaux et sous-régionaux en cours sur des thématiques en rapport avec la Stratégie 2020 de l’OSS.

Parmir les thèmes évoqués:

  • la stratégie 2020 de l’OSS et le projet REPSAHEL;
  • l’importance de la surveillance environnementale pour une mise en œuvre efficace des stratégies nationales de gestion des ressources naturelles : l’exemple du Sénégal ;
  • la déclinaison de ROSELT en REPSAHEL : l’exemple de la Mauritanie ;
  • place de la surveillance environnementale dans le dispositif national de production de l’information environnementale : l’exemple du Burkina Faso ;
  • Renforcement du rôle de la population dans la gestion des ressources naturelles.

Pour aller plus loin : Les échos du side event de l'OSS 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Go to top