Go to Down

L'OSS participe à la COP 22

Une délégation de l’OSS a participé la vingt-deuxième session de la Conférence des Parties (COP 22) à la CCNUCC/UNFCCC, qui s’est déroulée à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016. La délégation a été présente durant toute la conférence. Dans ses interventions, l’OSS a mis l’accent sur la finance climatique, la mobilisation des femmes et la nécessité de renforcer la gestion durable des terres et des eaux dans le Sahara et le Sahel, au bénéfice d’une meilleure résilience des populations africaines.​

Pas moins de 4 événements parallèles ont été organisés par l'OSS, qui ont eu pour objectif de débattre avec les parties impliquées, des principales thématiques environnementales liées au climat : les eaux souterraines, la gestion durable des terres, la finance climat, et la mobilisation des femmes dans le secteur de l'eau. L’organisation a également pris part, par le biais de son Secrétaire Exécutif, M Khatim Kherraz, et de ses représentants à de nombreux autres événements. Un programme culturel a également prévu, composé d’une projection de film et d’une narration de contes sur l’eau, témoignages du rôle de la femme maghrébine dans la gestion durable des ressources en eau.

Durant toute la période de la COP, l’OSS animera également un stand, en commun avec l’Université de Reading, et présentera aux visiteurs l’ensemble de ses projets et programmes ainsi que les nouvelles publications 2015/2016.

  • La Gestion Durable des Terres dans la Région Sahélo-Saharienne [télécharger le flyer]le 8 novembre 2016 de 13h00 – 14h30 dans le Pavillon Maroc :
    Ce side event, inscrit dans le cadre de la JNLCD, a eu pour objectif la présentation des approches d’une agriculture résiliente à travers des expériences réussies dans la zone sahélo-saharienne. La modération ainsi que la présentation introductive ont été assurée par l’OSS. Les expériences montrant des technologies et des pratiques innovantes d’agriculture, de trois sous-régions, à savoir l’Afrique de l’Est, du Nord et de l’Ouest ont été montrées. Ce side event a connu la participation de deux panelistes : Le représentant du HCEFLCD, et le Secrétaire Exécutif de l’APGMV.

Les échanges et débats ont porté sur :

  • La question de la vocation des terres
  • Les approches d’agriculture à utiliser dans notre sous-région ;
  • Les feux de brousse qui constituent un facteur de dégradation des terres
  • La démographie et son impact sur la dégradation des terres
  • La productivité des terres.

 

  • Les Eaux Souterraines face aux Changement Climatiques [télécharger le flyer]le 8 novembre 2016 de 15h00 à 16h30 – Zone verte (Espace Société Civile).
    A cet évènement parallèle, il s’est agi de souligner les efforts nécessaires à entreprendre concernant la mobilisation, la gestion et la valorisation des ressources en eaux souterraines et leur rôle primordial pour l’adaptation des populations du Circum Sahara au changement global. La dimension transfrontalière a été aussi mise en exergue par les retours d’expériences et les perspectives des différentes organisations régionales 
  • Fonds pour l’Adaptation – et après ? Expériences passées et perspectives du Fonds [télécharger le flyer]le 9 novembre 2016 de 11h30-13h00 dans la Salle Méditerranée, Zone Bleue.

Ce side-event a été co-organisé par l'OSS et Germanwatch. Il a été l'occasion de discuter et de partager les expériences de différentes parties prenantes concernant l'assemblage et la mise en œuvre de projets financés par le Fonds pour l'adaptation. Il visait à présenter les retours d'expériences et à exposer les possibilités ainsi que les difficultés rencontrées lors de la mobilisation des fonds climatiques, de même que les efforts restant à faire par les pays pour tirer pleinement parti de tous les avantages de ces fonds. A titre d’exemple et d’information, le projet Ouganda financé par le fonds d’adaptation a été présenté.Le side event, auquel ont participé environ 130 personnes, a été diffusé en direct sur le site web de la COP22.

  • Side event : Faire face aux changements climatiques, les femmes se mobilisent dans le secteur de l’eau, en zone bleue le 12/11/2016 de 16h00-17h30

L'objectif de cet événement parallèle était d'exposer le rôle et l'importance de la participation des femmes dans la gestion des ressources en eau à travers les expériences réussies. Le Ministre de l'environnement et du développement durable de la Mauritanie, a assuré l’ouverture de ce side event, les panélistes étaient étant issus de la société civile et du monde de la recherche. Il ressort de ce side event la nécessité de faire davantage participer les femmes dans la prise de décision dans le secteur de l'eau et notamment au niveau local. Plus de 60 personnes ont assisté à l'événement, dont 1/3 de femmes.

  • Les Ambassadrices de l’eau, Evénement Conteuses, le 10 novembre 2016, en zone verte de 10h00 à 11h00- et de 14h00 à -16h00 OSS/GIZ (projet CREM) 

Deux événements culturels ont été organisés:

le 1er abrité dans la zone Oasis et zones arides, qui a consisté à projeter un film réalisé par la GIZ dans le cadre du projet ambassadrices de l'eau, et à la narration d'un conte sur l'eau, par une conteuse marocaine. Cette session a été suivie de débats avec l'assistance qui a largement apprécié à la fois l'expérience ambassadrices de l'eau et l'idée du renforcement des capacités des femmes en matière de narration, objectif du projet "conteuses du Maghreb" de la GIZ, mené en partenariat avec l'OSS. Les participants du Burkina Faso ont émis le vœu de répliquer cette expérience dans leur pays.

le second, abrité dans l'espace jeunesse géré par la DDC suisse, s'est déroulé entre 14h et 16h, et s'est déroulé selon le même programme. Plusieurs jeunes ont pris part à l'événement et aux débats, cherchant à comprendre le lien entre les contes et la gestion de l'eau.

  • Terres et eaux : Mise en œuvre de la LDN, le 8 novembre 2016, de 9h30 - 10h30 Espace Innovation et Société civile (Zone Verte)

Cet évènement a été organisé par l’ONG CARI.  Les panelistes ont échangé sur les Concepts de la neutralité de la dégradation des terres. Les panélistes du jour ont donné leur vision par rapport à la science, l’interface entre la science et les parties, les approches nécessaires de mise en œuvre de la LDN et enfin la vision d’un opérateur de terrain sur la mise en œuvre de la LDN. Les échanges ont porté principalement sur l’accès de la femme à la terre, la restauration et la maitrise des services éco systémiques concomitamment à la mise en œuvre de la LDN, le paiement pour service environnemental rendu pour tous les petits producteurs. Le coordinateur du programme Environnement de l’OSS a fait partie du panel de cet événement.

  • « Mise en œuvre des Contributions Prévues Déterminées au niveau national, Enjeux et opportunités, le 10/11/2016 en zone bleue, Salle Mediterranean de 11h30-13h. (CEDEAO/OIF/CILSS »

Organisé conjointement par la CEDEAO, l’OIF et le CILSS, cet évènement parallèle a campé le décor par un exposé sur le cadre général des CDN dans les Pays. La CDN est au cœur de l’accord de Paris et ce processus innovant devrait contribuer à l’accord de Paris tout en tenant compte des réalités nationales. Tout l’intérêt et toute la démarche ont été apportés par les panélistes du jour suivies de présentations de cas pratiques riches  par des Pays d’Afrique sur les CDN. On retient comme élément important dans la mise en œuvre de ce processus, le renforcement de capacités de tous les acteurs, l’amélioration de la gouvernance, l’identification et la formulation de projets structurants et le dispositif de suivi-évaluation.

  • Side event sur le Financement des infrastructures climato-résilientes en Afrique  Organisé par CDKN / GWP / Uganda, en zone bleue, pavillon Afrique le 11 novembre 2016 de 13h15-14h15

Conjointement organisé par CDKN et GWP, ce side event a mis l’accent sur les contraintes, défis et acteurs du secteur de l’eau dans le financement des infrastructures de l’eau. On retient de ce side event que des opportunités en matière de financement existent mais ne sont pas bien connues. Le représentant de l’OSS à ce side event a rappelé la mission de l’OSS avant de s’appesantir sur l’expérience de l’OSS en matière de mobilisation des ressources aussi bien pour l’eau que pour les sols.

  • Side event : Mise à jour du Green Climate Fund (Fonds vert Climat) - Progrès de 2016 dans le soutien des initiatives de projets de développement à faibles émissions et climato-résistantes. Le 11/11/2016 au Pavillon Afrique de 10h-11h30

Le Green Climate Fund a présenté l’état actuel de son développement relatif à l’appui des pays en développement dans le financement des projets/programmes. Il a fait cas également des mesures prises pour renforcer l'approche du Fonds en matière de programmation et sur les initiatives visant à renforcer la complémentarité et la cohérence avec les autres fonds.

Ajouter un commentaire

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Go to top