Go to Down

BRICKS : La connaissance au service de la Grande Muraille Verte

de g. à d. :M. Colin BRUCE (Banque Mondiale), Madame Naoko ISHII (GEF) et M. Khatim KHERRAZ (OSS) (Photo © GEF)

Un accord de don de 4,6 millions de dollars alloué au projet BRICKS a été signé, le 15 octobre 2013 au siège de la Banque Mondiale à Washington, par les trois institutions chargées de la mise en œuvre du projet, à savoir l’OSS, l’Union Internationale pour  la Conservation de la Nature (UICN) et le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS).

BRICKS, acronyme anglais du projet intitulé « Renforcement de la résilience par l’innovation, la communication et la connaissance », porte sur la création d’une plateforme (hub) régionale d’innovation, de partage des connaissances et de renforcement des capacités institutionnelles, dans le cadre du  Programme Sahel et Afrique de l’Ouest (SAWAP) de la Banque Mondiale. 

Le nouveau projet, qui sous-tend un portefeuille de plus d’un milliard de dollars et dont l’OSS exécutera le volet « suivi-évaluation »,  fournira des services opérationnels, techniques et consultatifs à 12 pays: le Benin, le Burkina Faso, le Tchad, l’Ethiopie, le Ghana, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Togo.

L’objectif global de BRICKS est d’améliorer la résilience des écosystèmes et des populations et d'appuyer les efforts des pays dans les domaines de la réduction de la pauvreté, de la sécurité alimentaire et de la gestion durable des ressources naturelles. Ainsi, le projet BRICKS entend-il apporter une contribution effective à la mise en oeuvre de l’initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel.

Lors de la cérémonie de signature, M. Khatim KHERRAZ, Secrétaire exécutif de l’OSS, a déclaré que le projet BRICKS « va à la fois assurer une synergie entre les projets auxquels nous participons ou dans lesquels nous sommes associés  dans la région – « MENA desert ecosystems and livelihoods knowledge sharing and coordination project » (MENA DELP), Initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel et « Amélioration de la résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales » (REPSAHEL)--, mais va  aussi nous permettre de travailler en équipe avec le CILSS et l’ UICN, ainsi qu’ avec les équipes des 12 projets nationaux du programme SAWAP, et peut être ouvrir de nouvelles perspectives de coopération » .

Dans le cadre de  BRICKS, l’OSS, le CILSS et l’UICN s’associeront pour fournir des services opérationnels aux 12 pays bénéficiaires du programme SAWAP, en favorisant la coopération technique Sud-Sud dans plusieurs domaines incluant la surveillance environnementale, la communication stratégique, la planification de la biodiversité et la diffusion des bonnes pratiques en matière de gestion durable des terres.

Plusieurs autres partenaires de l’Initiative de la Grand Muraille Verte, dont notamment la Commission de l’Union africaine, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Mécanisme mondial de la convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, ont pris part à la préparation du projet BRICKS, et ce en vue de développer des complémentarités synergiques au profit des pays bénéficiaires.

Pour aller plus loin 

[Communiqué de la Banque Mondiale]

[Communiqué du GEF]

 

Ajouter un commentaire

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Go to top